750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gourmande invétérée, mitonner et pâtisser est pour moi une marque d'affection. Pour retrouver mes premières recettes retrouvez-moi à l'adresse suivante : http://wwwatable.blogspot.fr

27 Mar

Le boutis provençal.

Publié par Valérie  - Catégories :  #divers

Parce qu'il n'y a pas que les casseroles dans ma vie je vais vous parler d'une autre passion qui m'anime... Ca fait quelques années que je me suis mise au boutis provençal. J'ai toujours trouvé ça joli. Je ne parle pas de ce qu'on trouve en magasin, plus ou moins chamarré, surtout pas ça... parce qu'en fait ça n'en est pas ! Si vous visitez le musée du boutis à Calvisson (dans le Gard) vous apprendrez qu'il s'agit en fait de "piqué marseillais". Rien à voir. Le boutis est en batiste blanche, cousu à petits points à la main pour faire un dessin, et bourré avec du coton. Sachant que j'y travaille lors des siestes des pitchounes, ce boutis m'a demandé quasiment 2 ans de travail d'aiguille. Mais avant de passer au bourrage j'ai mis 4 jours pour le dessiner au crayon sur le tissu, et 2 mois pour le coudre à petits points. Il me reste encore un peu de couture pour en faire une courtepointe.

Le boutis provençal.
Le boutis provençal.

Quand le boutis est posé à plat, on se rend compte du relief. Porté à contre-jour on se rend compte de la transparence.

Commenter cet article
D
je suis moi aussi une boutisseuse et je cherche à savoir les tarifs d'un boutis par exemple 60x60 taie d'oreiller personne ne peut me dire. peut-être bien que vous oui qui sait? je vous envoie toutes mes amitiés et je vous souhaite de joyeuse fêtes
Répondre
V
Bonjour, donner un tarif n’est pas aisé. Tout dépend du prix de la batiste, du coton de bourrage et du temps passé à le faire.
A l’heure actuelle, les douleurs dans mes mains ne me permettent plus d’en faire.
Ce boutis, je l’ai fait par épisodes sur une durée de deux ans. Si j’avais voulu le vendre, il aurait été impossible de le chiffrer.
Quant au prix des matières, je sais que maintenant on les trouve chez Mondial Tissus. De ce fait ils sont moins chers qu’à l’époque où je pratiquais puisque je ne les trouvais alors que dans le Gard.
Pour faire du boutis, on peut savoir ce que la batiste va coûter.
Pour le coton, on sait avec quoi on commence le bourrage mais on ne sait pas à l’avance la quantité nécessaire ; ça dépend de « la main » de la boutisseuse.
Mais si vous pratiquez, vous le savez comme moi.
Navrée de ne pouvoir vous être d’une plus grande aide.
Je vous souhaite de beaux ouvrages pour 2022 ! 😀
L
Ciao, c'est magnifique!T'es vraiment douée...j'admire les gens qui ont un don manuel artistique car moi j'en ai pas! ;-) un bacione.
Répondre
V
Pas besoin de talent ma belle ! Je n'ai pas d'imagination, alors je reproduis des modèles existants : tu calques le modèle sur le tissus, tu couds à petit points (le truc le plus facile qui soit !) et tu bourres de coton, encore et encore. C'est une question de patience. Et si comme moi tu ne l'es pas à la base, alors tu te découvres une zénitude dont tu ne soupçonnais pas l'existence... Faut commencer par de tous petits trucs et passer progressivement à plus grand.
bisoux bisoux
L
magnifique vu en plus grand bisous bisous
Répondre
V
Merciiiiii :)
L
Moi aussi j'ADORE ! bises X
Répondre
V
Pas besoin de talent. Il faut juste être patiente parce que c'est long.
L
Oh non, je n'ai pas ce talent !
V
Tu en fais ???

Archives

À propos

Gourmande invétérée, mitonner et pâtisser est pour moi une marque d'affection. Pour retrouver mes premières recettes retrouvez-moi à l'adresse suivante : http://wwwatable.blogspot.fr